La banque exige des garanties lors du choix de l’assurance emprunteur : chaque banque liste ses garanties requises en fonction de votre profil et de votre projet. Par exemple, selon la nature du projet immobilier de type investissement locatif ou résidence principale, les garanties exigées peuvent varier.

Depuis la loi Hamon (2014), le Comité Consultatif du Secteur Financier (CCSF) a mis en place une liste de 18 critères d’équivalence de garanties dont 11 maximum devront être renseignés par votre banque. Cette loi a permis une standardisation des critères de garanties afin de faciliter le changement d’assurance emprunteur. Dès lors, une banque ne pourra refuser la délégation qu’en cas de non-conformité de ces critères de garanties.

D’un côté, les garanties obligatoires : la garantie décès et la garantie PTIA. Elles couvrent l'assuré emprunteur en cas de décès ou d'incapacité d'exercer un emploi de manière définitive, et ayant recours à l'assistance d'une tierce personne pour les actes quotidiens. L'assureur rembourse alors le montant du capital restant.

De l’autre, les garanties non obligatoires, pour lesquelles l'assureur prend en charge les mensualités du prêt de l'emprunteur :

- Garantie Invalidité Permanente et Totale (IPT) : cette garantie couvre l'assuré emprunteur en cas d’impossibilité permanente et totale d'exercer un emploi, par suite de maladie ou d’accident (invalidité supérieure à 66%).

- Garantie Incapacité Temporaire Totale de Travail (ITT) : cette garantie de l’assurance emprunteur couvre l'assuré emprunteur en cas d’impossibilité temporaire d'exercer un emploi

- Garantie Invalidité Permanente et Partielle (IPP) : cette garantie de l’assurance emprunteur couvre l'assuré emprunteur en cas d’impossibilité permanente et partielle d'exercer un emploi, par suite de maladie ou d’accident (invalidité comprise entre 33% et 66%)

Enfin, les garanties optionnelles, selon les besoins de l’emprunteur et pour lesquelles l’assureur prend aussi en charge les mensualités de prêt :

- Affections dorsales et psychiques : cette garantie de l’assurance emprunteur couvre l'assuré en cas d’arrêts de travail liés à des affections disco-vertébrales et des troubles du psychisme (fatigue chronique, dépression nerveuse, le syndrome de fibromyalgie, etc.). 

Avez-vous trouvé cet article utile ?
 Ou 
Aidez-nous à améliorer cet outil en laissant votre commentaire :  Pour information, aucune réponse ne sera apportée. Merci de ne saisir aucune donnée personnelle relative à votre origine raciale ou ethnique, vos opinions politiques, vos convictions religieuses ou philosophiques, votre appartenance syndicale, ni aucune donnée concernant votre santé ou votre vie sexuelle.
Merci de votre participation !