• Sur place, appliquez les 3 règles d’or : protéger, alerter, secourir.
  • Veillez à ne jamais :
    • donner à boire à un blessé,
    • ôter le casque d'un cyclomotoriste ou d'un motocycliste,
    • déplacer un blessé ou essayer de le sortir d'un véhicule (sauf danger extrême),
    • transporter un blessé grave dans sa voiture.
  • Veillez à :
    • utiliser en priorité les bornes d'appel d'urgence sur autoroutes, voies rapides et tunnels. Leur numéro permet de localiser précisément le lieu de l'accident. Sinon, composez le 18 pour les pompiers ou le 112 à partir d'un mobile, le 15 pour le SAMU et le 17 pour la police et la gendarmerie.
    • alerter ou faire alerter les secours en cas de blessure, et attendre leur arrivée.
Dans ce type de situation délicate, vous avez ensuite besoin d’un accompagnement efficace. Pour cela, vous pouvez compter sur nos spécialistes. Ainsi, après un accident :
  • Contactez dès que possible nos équipes Sinistres Corporels, en vous laissant guider par le serveur vocal.
  • Sur votre constat amiable, cochez la case « présence de blessés ».
  • Si vous êtes victime de douleurs même légères, consultez au plus vite votre médecin, pour établir un certificat médical.
Pour être pris en compte, le certificat médical doit mentionner :
  • La date de l’examen médical.
  • La qualité du médecin.
  • La description des blessures.
  • La mention d’accident de la circulation.
Sans ce certificat, aucune indemnisation corporelle ne peut être versée au titre de l’accident.
Avez-vous trouvé cet article utile ?
 Ou 
Aidez-nous à améliorer cet outil en laissant votre commentaire :  Pour information, aucune réponse ne sera apportée. Merci de ne saisir aucune donnée personnelle relative à votre origine raciale ou ethnique, vos opinions politiques, vos convictions religieuses ou philosophiques, votre appartenance syndicale, ni aucune donnée concernant votre santé ou votre vie sexuelle.
Merci de votre participation !